Actualité du dopage



Jugement

16/12/1988 - L'Equipe

Bernard Sainz condamné à verser des dommages et intérêts au docteur Jean-Pierre de Mondenard dans le cadre du procès sur le dopage de Laon.

Bernard Sainz s'adressant à un journaliste de l'Equipe, Guy Roger, avait imputé à « une immonde dénonciation du Dr de Mondenard » son arrestation et sa détention dans l'affaire dite des 6 jours de Bercy.

Le tribunal dit « M. Sainz a présenté au journaliste qui l'a reproduit le docteur de Mondenard comme l'ayant dénoncé à tort, uniquement pour se venger de lui. Présentation d'un acte qui porte atteinte à l'honneur et à la considération de M. de Mondenard. Il aurait à des fins uniquement personnelles entraîné par ses agissements l'inculpation d'un homme. »

Le tribunal ajoute : (...) « Il résulte de ce qui précède que M. Courcol, Roger et Sainz ont bien atteint monsieur de Mondenard dans son honneur et sa considération. Ils doivent réparer le préjudice subi. »




Cette page a été mise en ligne le 09/06/2016