Actualité du dopage



L'AFLD ne lâche pas l'affaire

20/02/2010 - L'Equipe

Extraits

L'agence française de lutte contre le dopage (AFLD) n'entend pas laisser à la seule UCI le soin de mener les contrôles antidopage sur le prochain Paris-Nice (7-14 mars). Malgré le souhait, exprimé vendredi dans une lettre, de l'Union cycliste internationale d'être le seul organisme habilité à mener les contrôles sur la prochaine "course au soleil", le président de l'AFLD, Pierre Bordry, estime que l'Agence mondiale antidopage (AMA) pourrait permettre à l'AFLD de procéder (...) à ses propres tests lors de l'épreuve.

«Selon le code mondial entidopage, les agences nationales peuvent demander à l'AMA de leur permettre de mener leurs tests, même pendant les épreuves internationales», a indiqué Bordry à l'agence de presse Reuters. Les tensions entre les deux organismes sont à leur comble depuis que l'AFLD a accusé les contrôleurs de l'UCI d'avoir fait preuve de trop de souplesse à l'égard de l'équipe Astana (...) lors du dernier Tour de France. Le mois dernier, l'UCI a indiqué qu'elle avait trouvé un accord pour procéder aux tests sur le prochain Tour sans l'AFLD.

Lire l'article en entier



Cette page a été mise en ligne le 21/02/2010