Actualité du dopage



Cyrille Guimard répond aux policiers

22/10/2010 - sudouest.fr - C. D.

Extraits

L'ancien champion cycliste Cyrille Guimard ne manque pas d'humour en évoquant, hier, par téléphone, sa « visite » à l'hôtel de police d'Angoulême révélée par nos confrères de « Charente Libre ». « J'ai vu de la lumière, je suis rentré », lance le patron de l'équipe Lille Métropole qui était convoqué par les enquêteurs dans le cadre de l'affaire Larpe.

Le 4 mai, Mickaël Larpe (...), appartenant à cette équipe (...), était placé en garde à vue au commissariat d'Angoulême. Et ce, avant d'être mis en examen pour avoir falsifié des ordonnances afin de se faire remettre des produits dopants, d'avoir fait usage de ces produits, d'avoir aussi utilisé la carte vitale de sa petite amie pour parvenir à ses fins. Son frère, Sébastien, 27 ans, et leur père, Michel 50 ans, ont également été mis en examen.

(...) Les spécialistes de l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique (OCLAESP) travaillent depuis, de concert avec les policiers angoumoisins. Ils ont adressé une convocation en bonne et due forme à Cyrille Guimard, à son adjoint Frédéric Delcambre. Un autre coureur, Clément Lhotellerie, qui appartient à la même équipe, a également été entendu toute la matinée de mercredi.

Cyrille Guimard n'en dira pas plus sur cette audition « tout à fait normale dans ce genre d'affaire. Je pensais juste qu'avec mon adjoint, nous allions être entendus beaucoup plus tôt » précise l'ancien champion qui est ressorti libre de l'hôtel de police comme les deux autres personnes entendues mercredi. Pour ce qui est de Mickaël Larpe, Cyrille Guimard se refuse aussi à dire quoi que ce soit « ni à charge ni à décharge ».

Lire l'article en entier

Aller plus loin

Article suivant : 16/04/2012 - "Les pros ont tourné le dos" à Mickaël Larpe
Article précédent : 14/09/2010 - Larpe suspendu deux ans



Cette page a été mise en ligne le 23/10/2010