Actualité du dopage



Dopés avec un traitement pour cancéreux

10/02/2011 - Ouest France - Jean-Pierre Beuve

Extraits

Cinq sportifs normands, dont un cycliste de 46 ans,sont poursuivis. Les doses étaient stockées au frigo, à la maison.

L'enquête déclenchée, en décembre (...) a mis au jour une pratique sans doute marginale, mais troublante.

Lors de perquisitions, la police judiciaire de Caen et les gendarmes de l'Oclaesp ont saisi des médicaments à base de l'hormone EPO. En particulier du NeoRecormon 30 000(...).

Ces produits sont destinés aux cancéreux. Ceux qui subissent des traitements lourds peuvent combattre plus efficacement l'anémie induite par leur maladie et ses traitements.

Selon une source judiciaire, le salarié d'une pharmacie du Calvados est soupçonné d'avoir récupéré ces médicaments, remis spontanément par des familles après le décès d'un proche.

« Une dose se négociait environ 100 €. Les sportifs qui ont utilisé ces médicaments ne cachaient pas vraiment cette pratique : les produits saisis se trouvaient dans le réfrigérateur familial ; entre les yaourts et la salade », confie une autre source judiciaire.

Outre un culturiste, les quatre autres sportifs mis en examen pour dopage appartiennent à la sphère semi-pro ou amateur du cyclisme. Ainsi, un vétéran de 46 ans (...) écume les courses cyclosportives. Il aligne victoires et titres de champion de France au sein de l'Union de la fédération des oeuvres laïques d'éducation physique (Ufolep).

Lire l'article en entier


Cette page a été mise en ligne le 10/02/2011