Actualité du dopage



Fabien Taillefer se confie à DirectVélo

03/03/2011 - directvelo.com

Fabien Taillefer reconnait s'être dopé en 2009 pour sa saison professionnelle mais affirme avoir cessé depuis. Il s'est confié à la sortie de sa garde à vue, dans le cadre de l'affaire dite "Médi 14" qui implique d'autres cyclistes en Bretagne et en Normandie. www.directvelo.com a joint au téléphone le coureur de 21 ans, ex-vainqueur de Paris-Roubaix Junior notamment. Celui-ci explique par ailleurs qu'une perquisition a eu lieu a son domicile et qu'il est désormais placé sous contrôle judiciaire.

Directvelo.com : Quels sont les faits que te reprochent les enquêteurs ?

Fabien Taillefer : Je ne connais pas les termes exacts mais on me reproche en gros d'avoir vendu, utilisé et détenu des produits dopants. On me reproche des faits survenus entre 2009 et 2010. Une enquête a été ouverte. Je connais les noms de l'enquête mais ce n'est pas à moi d'en parler. L'ensemble de l'enquête porte sur des faits remontant à 2007.

Comment en es-tu arrivé là ?

J'ai eu bien conscience de cette dérive bien avant que mon domicile soit perquisitionné. J'ai été élu Vélo d'or Junior en 2007, j'ai fait une belle saison 2008... et puis quand je suis passé chez les pros l'année suivante, j'ai été opéré deux fois d'un kyste à la cuisse. Le peloton professionnel, c'est un monde qui ne rigole pas. Je n'étais pas dans l'allure. Avec l'aide de certaines personnes, j'en suis arrivé à me doper. J'ai négligé les choses les plus importantes pour un coureur, à savoir l'entraînement, la nutrition et le sommeil. J'ai remplacé tout cela par le dopage. Résultat, je n'ai pas été meilleur, même moins bon. Je ne m'entraînais pas. C'était la facilité. D'ailleurs, je n'ai pas gagné de course cette année-la.

Comment accueilles-tu les réactions hostiles à ton égard, sur internet notamment ?

Je comprends les messages, notamment ceux que j'ai lus sur Facebook, mais il faut savoir que ce n'est pas grâce au dopage que j'ai obtenu mes résultats ou atteint mon niveau de vie actuel. Je ne suis pas passé pro grâce au dopage. J'ai eu des difficultés à une période dans ma vie. Ça a duré un an ou un an et demi. Cela correspond à une période où je n'ai pas marché, même si j'avoue que j'ai gagné deux étapes au Tour de la Manche [2010] grâce au dopage.

Depuis le début de la saison, tu ne consommais donc plus de produits ?

En effet, j'ai cette année arrêté parce que j'ai bien compris. Avant de me faire arrêter, j'ai eu le temps de prendre conscience de mes capacités sans tout ça (le dopage). J'ai été contrôlé au Circuit des Plages Vendéennes et pendant la garde à vue, tout a été négatif.

Espères-tu poursuivre ta carrière ?

J'ai envie de refaire du vélo. Je n'ai plus rien à voir avec le dopage. (...) J'assume complètement ce que j'ai fait. J'ai collaboré avec la justice. J'espère qu'elle en tiendra compte, et que ma peine sera allégée. Avec les moyens dont je disposais, j'ai essayé de leur permettre d'avancer dans l'enquête notamment en leur confirmant ou en leur faisant découvrir des choses. (...)

Lire l'article en entier



Cette page a été mise en ligne le 04/03/2011