Actualité du dopage



Les mails qui accusent

13/09/2011 - lequipe.fr

L'Equipe reproduit les mails échangés entre Patrice Ciprelli et Joe Papp en avril 2007. L'Américain y sert d'intermédiaire entre l'entraîneur français et le fournisseur chinois pour l'achat de doses d'EPO.

D'après les documents que nous publions, les premiers échanges recensés entre Patrice Ciprelli, qui utilise l'adresse 1tracker@gmail.com, et Eposino (Joe Papp), relèvent de la demande d'informations sur la fourniture de seringues d'EPO prédosées. « Quel serait votre prix pour le transport et l'assurance de livraison pour 20 x 4000 (unités universelles, ndlr), en euros ? », écrit Ciprelli le 11 avril 2007. Réponse envoyée le lendemain : «543,21 euros» et les précisions pour le paiement via Western Union. Le 19 avril, Ciprelli essaie d'optimiser les frais de paiement : «Quel est le prix pour 120.000 UI ?», demande-t-il.

(...)

L'échange suivant révèle la progression dans la transaction entre Patrice Ciprelli et le site Eposino, qui sert d'intermédiaire avec le fournisseur qui se situe en Chine. Le 22 avril 2007 Joe Papp (eposino@cyber-rights.net): «Nous vous demandons de nous envoyer les 500 euros dès lundi, ainsi que l'adresse de livraison. Nous vous ferons alors parvenir les 80 000 ui, et nous nous assurerons ensuite que tout s'est bien passé, car nous souhaitons que vous soyez satisfait par nos services. Notre période d'offres spéciales se termine lundi, c'est pourquoi nous sommes entrés en contact avec vous pour que vous puissiez profiter de ces offres spéciales pour cette fois.» Réponse de Patrice Ciprelli le lendemain: « Merci pour votre proposition. Je vous envoie l'argent lundi, mais je préfère les flacons uniques de 3 000 iu. De l'eau stérilisée est-elle livrée avec les doses uniques? » L'entraîneur français reçoit la réponse dans la foulée : «Notre produit (EPO) est conditionné en seringues pré remplies. Il n'y a pas de mélange à faire.»

Pour la livraison de l'Eposino, Patrice Ciprelli ne donne pas son adresse personnelle mais celle d'une parente, Yolande, qui réside près de chez lui. Le 25 avril 2007, Joe Papp écrit au fournisseur chinois pour lui confirmer le paiement de la commande et l'adresse de livraison, à Fontaine (Isère). Réponse du fournisseur chinois : «Joe, Je te tiens au courant de l'arrivée de l'argent et j'envoie le colis demain. » Effectivement, le lendemain, Chen (gensci@cyber-rights.net) écrit à Eposino : « Nous avons reçu 672 dollars et envoyé 2 x 60.000 iu (10 x 6.000 iu) d'Eposino par UPS. (...) Votre crédit est de 75 dollars. »

Lire l'article original



Cette page a été mise en ligne le 13/09/2011