Actualité du dopage



L'avocat de Baugé contre-attaque

06/01/2012 - lequipe.fr - avec AFP


Dans la foulée de l'annonce de la perte de deux titres mondiaux par Grégory Baugé, à qui il est reproché des manquements aux obligations de localisation (...), son avocat a clairement ciblé l'UCI. Me Michel-Gabriel ne comprend pas la décision de la fédération internationale (qui a révélé vendredi la suspension rétroactive du Français) d'y ajouter l'annulation des résultats pendant cette période. Selon lui, la décision de la commission de discipline de la Fédération française n'incluait pas cette mesure.

«Cela s'appelle le fait du prince, déplore Me Michel-Gabriel. La décision rendue avec sagesse par la commission de discipline est parfaitement juste. Il n'y a aucune raison de lui enlever les titres. Ni dans les textes car aucun ne permet de revenir en partie sur une décision disciplinaire, ni dans la jurisprudence puisqu'il n'y a aucun cas comparable. Si l'UCI n'était pas d'accord avec la décision, elle pouvait faire appel devant le TAS. En attendant que le délai soit passé pour décider une modification partielle de la décision, elle s'octroie le droit de réinterpréter les textes, de se comporter comme si elle était toute-puissante.»

Lire l'article en entier



Cette page a été mise en ligne le 08/01/2012