Actualité du dopage



Lance Armstrong: "Hein Verbruggen m'a aidé à échapper à un contrôle positif"

18/11/2013 - dhnet.be - avec Belga


L'ancien président de l'Union cycliste internationale (UCI) Hein Verbruggen a aidé l'Américain Lance Armstrong en 1999 à éviter un contrôle antidopage positif a affirmé le Texan dans une entrevue avec le Daily Mail.

Armstrong avait remporté en 1999 (...). Il a été privé en 2012 de toutes ses victoires après avoir été convaincu de dopage tout au long de carrière. L'ancien coureur a reconnu les faits en janvier 2013.

Il avait été contrôlé positif à un corticostéroïde lors du Tour en 1999.

Armstrong a expliqué que Verbruggen l'avait aidé à passer au travers du contrôle. Le médecin d'Armstrong a produit une prescription antidatée pour une pommade contre les problèmes à la selle contenant de la cortisone.

"Hein a dit: +c'est un gros problème pour moi et peut signifier pour notre sport un an après Festina le KO pour notre sport, donc nous devons faire quelque chose.+ C'est comme cela que nous avons décidé d'antidater la prescription."

Armstrong précise à propos des anciens patrons de l'UCI. "(...) Je les hais. Ils m'ont jeté sous le bus. J'en ai fini avec eux."

L'Américain (...) a précisé qu'il était prêt à apporter les preuves qui couleraient Hein Verbruggen devant une commission vérité et réconciliation.

Dans le cadre de cette discussion avec le Daily Mail Armstrong a été réuni pour la première fois avec son ancienne masseuse chez US Postal Emma O'Reilly, qui avait joué un rôle dans la chute d'Armstrong. Il l'avait à l'époque traité de simple menteuse.

"Lorsque j'ai dit cela, j'avais beaucoup d'intérêts à défendre à l'époque. Mais je n'ai aucune excuse. C'est honteux", a reconnu Armstrong. "Il y a des personnes qui méritent de recevoir mes excuses et elle en fait certainement partie."

Lire l'article en entier



Cette page a été mise en ligne le 18/11/2013