Actualité du dopage



La Lotto NL-Jumbo se retire du MPCC

10/06/2015 - lequipe.fr


La Lotto NL-Jumbo a annoncé mercredi son retrait du Mouvement pour un cyclisme crédible (MPCC), en raison d'un désaccord portant sur les contrôles liés aux corticoïdes. La formation néerlandaise, héritière de la défunte Rabobank dont plusieurs coureurs ont ensuite avoué avoir eu recours au dopage dans les années 2000, a mis en cause les contrôles de cortisolémie pratiqués par le MPCC.

«Rien ne justifie d'accéder à la demande de l'équipe Lotto NL-Jumbo de ne plus procéder aux tests de cortisolémie lors des prochaines épreuves», a répliqué le MPCC dans un communiqué, en se référant à la position adoptée par les membres de son conseil d'administration, lundi à Lyon.

L'équipe Lotto NL-Jumbo a retiré l'un de ses coureurs, le Néo-Zélandais George Bennett, du récent Giro, juste avant la première étape, à cause d'un taux de cortisol trop bas. Le cas s'était déjà produit auparavant, à la Vuelta 2013, pour un autre élément de l'équipe néerlandaise. Une cortisolémie effondrée, synonyme d'insuffisance surrénale, est généralement due à l'utilisation d'un médicament de type corticoïde. Le MPCC, dont les adhérents l'ont rejoint sur la base du volontariat, entend se situer à la pointe de l'antidopage. Il a établi des règles plus sévères que celles du Code mondial antidopage sur l'usage des corticoïdes.

«Un niveau bas de cortisol n'est pas toujours le résultat d'un abus de substances (médicamenteuses)», a argumenté la formation néerlandaise dirigée par Richard Plugge en soutenant que les contrôles n'étaient pas fiables à 100%. (...)

Lire l'article en entier

Aller plus loin

Article suivant : 09/06/2015 - Deux coureurs de deuxième division contrôlés positifs
Article précédent : 09/05/2015 - George Bennett non partant pour raisons médicales



Cette page a été mise en ligne le 11/06/2015