Actualité du dopage



Bernard Sainz porte plainte contre Cash Investigation

01/07/2016 - lexpress.fr - Romain Scotto


Celui qui est présenté comme le "Docteur Mabuse" du peloton saisit les tribunaux pour répondre au reportage de France 2 qui l'accuse de doper des coureurs professionnels.

Il n'est pas médecin, mais physiothérapeute, guérisseur, homéopathe, naturopathe, conseiller, confident. Bref, l'homme qui peut aider un coureur cycliste à gagner une course ou simplement à retrouver un état de forme convenable en compétition. Bernard Sainz travaille toujours avec des coureurs du peloton, mais il n'accepte pas d'être présenté comme celui qui dresse des protocoles de dopage (...).

Bernard Sainz dénonce "des allégations mensongères, diffamatoires", "un tissu d'âneries scénarisées", "qui relèvent "de la pure calomnie". Pour lui, l'émission de lundi dernier, "n'est donc qu'une imposture, un dévoiement de l'investigation, un fossoyeur de l'information et une véritable manipulation de l'opinion publique."

(...)

Il annonce désormais plusieurs dépôts de plainte, contre Elise Lucet, "véritable ayatollah de l'investigation", pour "diffamation, introduction et maintien dans un système de données" ainsi que pour "vol de données et recel de vol de données."

Bernard Sainz a également demandé à ses avocats de déposer une autre plainte, afin de caractériser une complicité d'escroquerie à l'encontre de Peter Pouly, pratiquant le VTT et Pierre-Henri Lecuisinier, coureur cycliste français, membre de l'équipe FDJ, qui lui auraient demandé conseil pour nourrir l'enquête journalistique.

Dans une brasserie, Bernard Sainz est ainsi filmé en caméra cachée par les coureurs qui le sollicitent pour améliorer leurs performances. L'homme y évoque des protocoles divers, prononce le nom de l'EPO et des délais de prises pour que celle-ci soit indétectable au contrôle. Mais dans son communiqué, il s'explique uniquement sur "ses solutions à base d'acide caféique, un composé organique présent dans toutes les plantes."

(...)

Bernard Sainz dément également le contenu des mails dévoilés par les journalistes de France 2. Il y était question de codes "CORTISONE 9 CH: 10 granulés au coucher, l'avant-veille d'une course." "Le reportage affirme péremptoirement que c'est un code pour la prise d'un comprimé de CLENBUTÉROL, réagit Bernard Sainz. Non, il n'y a pas de code. Non, il n'y a pas de complot. Non il n'y a pas de stratagème."

Enfin, l'homéopathe conteste l'authenticité des SMS échangés avec des coureurs, diffusés pendant l'émission : "Une fausse copie de SMS. J'en apporterai évidemment la preuve à la justice."

Lire l'article en entier


Le post-scriptum de cyclisme-dopage.com

Selon ouestfrance.fr, Pierre-Henri Lecuisinier nie être le coureur filmé porteur d'une caméra cachée tandis que Peter Pouly ne s'est pas exprimé.


Cette page a été mise en ligne le 02/07/2016