Brève



Bernard Sainz en correctionnelle

17/10/2011 - France3.fr - Catherine Berra


L'ancien soigneur comparaît pour une affaire de dopage de chevaux six ans après sa mise en examen.

Bernard Sainz, parfois surnommé "Dr Mabuse", a déjà été mis en cause dans une retentissante affaire de dopage dans le milieu cycliste des années 1990.

Il comparaît depuis ce lundi matin à Alençon avec quatre autres prévenus, dont l'entraîneur Yann Marie Porzier, l'ancien bras droit de celui-ci et un fournisseur présumé, jugés pour acquisition, transport et commerce de produits vénéneux.

Les cinq prévenus, qui avaient été mis en examen le 15 juin 2005, ont souhaité que l'ancien ministre Eric Woerth et le président de France Galop, Edouard de Rothschild, soient entendus comme témoins mais le tribunal a décidé que ces derniers ne seraient pas cités lors de ce procès prévu sur deux jours.

Bernard Sainz (...) a été condamné en 2010 à un an de prison ferme par la cour d'appel de Paris pour exercice illégal de la médecine et incitation à usage de produit dopant dans une affaire qui avait éclaboussé le milieu cycliste dans les années 1990.

Mais la cour de Cassation a cassé partiellement cette décision le 15 juin et renvoyé le dossier devant la cour d'appel de Paris.

L'affaire de dopage de chevaux de courses qui intéresse la justice aujourd'hui remonte à juin 2005.

Les prévenus sont poursuivis pour "infractions à la législation sur les substances vénéneuses, sur les stupéfiants, escroquerie et tentative d'escroquerie".

Ces inculpations ont fait suite à une série d'interpellations et de perquisitions effectuée dans le milieu des courses dans la région parisienne, en Normandie et à Chantilly, principal centre d'entraînement français des chevaux de courses de galop.

Lors des perquisitions, des produits dopants ont été saisis, dont des anabolisants et des hormones de croissance qui peuvent avoir un impact sur les performances des chevaux.

(...)

Lire l'article en entier

Le post-scriptum de cyclisme-dopage.com

En décembre 2011, Bernard Sainz est condamné à 3 mois de prison ferme et 7500 euros d'amende pour exercice illégal de la médecine.


Cette page a été mise en ligne le 17/10/2011