Brève



Le patron de l'Agence mondiale antidopage évoque une amnistie générale

19/10/2012 - sudinfo.be - avec AFP


Le président de l'Agence mondiale antidopage (AMA) John Fahey, interrogé vendredi par les médias australiens sur les récents développements de l'affaire Lance Armstrong, s'est déclaré «intéressé» par une réflexion sur une amnistie générale pour les sportifs coupables de dopage.

(...)

«Le conseil d'administration (de l'AMA) serait très intéressé par une réflexion sur cette suggestion. Mais ce n'est pas au cyclisme de décider d'une amnistie, ce serait à l'AMA de le faire», a-t-expliqué, se proposant même d'étendre cette réflexion.

«Mais évoque-t-on cette idée uniquement pour le cyclisme ou est-ce qu'on se dit: +Ayons une amnistie générale et s'il y a des problèmes dans un sport -dont le cyclisme- blanchissons tout le monde et repartons à zéro+ ?», a ajouté l'Australien.

Revenant sur le cas du septuple vainqueur du Tour de France, accusé de dopage et radié à vie par l'Agence américaine antidopage (USADA), qui a invalidé tous ses résultats depuis le 1er août 1998, Fahey a indiqué qu'il n'imaginait l'ampleur du problème révélé par l'USADA.

«Je ne pensais pas que le (système de dopage) puisse être du niveau révélé par le rapport (de l'USADA). Je pense que maintenant le monde entier attend de voir ce que le le cyclisme va faire sur sur ce problème», a-t-il conclu.

(...)

Lire l'article en entier


Cette page a été mise en ligne le 20/10/2012