Dossier dopage



Affaire des vélos motorisés : l'UCI se penchait déjà sur la question

02/06/2010 - La Libre Belgique - Philippe Van Holle

Extraits

Si Cancellara qualifie l'affaire de ridicule, tous les vélos seront contrôlés.

Les doutes s'insèrent dans les esprits et le moins qu'on puisse dire est que, si soi-disant personne n'y croit vraiment, l'affaire des vélos motorisés semble pourtant prise très au sérieux. Dans la presse italienne, Marco Bognetti, un ancien membre de la commission technique et consultant actuel de Jean Wauthier, conseiller officiel de l'UCI dans cette matière, révèle que l'UCI avait manifestement la puce à l'oreille depuis la Grande Boucle de l'année dernière. "Il est vrai que la suspicion d'utilisation d'un vélo à pédalage assisté tourne autour de quelques équipes et de certains coureurs , dit Marco Bognetti dans "L'Avenirre" et dans "Il Giornale". On a commencé à en entendre parler en juillet 2009, pendant le dernier Tour de France. Mais la toute première rumeur provenait des Etats-Unis. C'est comme ça qu'on a sonné l'alarme."

Néanmoins, si, au départ des étapes du Tour, des vélos étaient bien contrôlés (selon un hasard dirigé, dirons-nous, car nous avons régulièrement vu celui d'Armstrong chez les commissaires), c'était presque uniquement par rapport au poids et aux normes techniques. "D'après ce que nous savons , poursuit Bognetti, un tel moteur permet un apport de 60 à 100 watts, ce qui constitue un avantage énorme dans la finale d'une course. Des contrôles ont déjà été instaurés, d'autres sont programmés. Les techniciens travaillent sur un scanner spécial qui permettrait de débusquer un moteur caché dans un cadre. En réalité, tous les vélos seront bientôt contrôlés dans les grandes courses."

(...)

Lire l'article en entier


Cette page a été mise en ligne le 03/06/2010