Dossier dopage



Le gouvernement français ne veut pas envoyer les dopés en prison

14/11/2014 - lequipe.fr - A. T.-C.


Les dopés doivent-ils faire de la prison ? Alors que le Parlement allemand doit discuter prochainement d'un projet de loi qui prévoit des peines de prison pour les athlètes et leur encadrement dans les affaires de dopage, cette piste n'aura pas d'écho en France. En visite à l'Oclaesp (office central de lutte contre les attentes à l'environnement et à la santé publique) vendredi, le ministre des sports Patrick Kanner a expliqué ses réserves : «Ça irait trop loin par rapport à ce que nous souhaitons. Il ne faudrait pas faire de tous les sportifs de haut niveau des délinquants potentiels. Ce n'est pas la tradition française.»

Face au dopage (...), le gouvernement entend insister sur la prévention : «Je préfère prévenir, éduquer, a ajouté Patrick Kanner. Il faut éviter les tentations de trafic mais il faut plutôt convaincre que contraindre. Sinon, cela va aboutir à jeter un regard de suspicion sur tous les athlètes.» L'Oclaesp avait pourtant évoqué cette possibilité : «Cela fait partie de nos missions d'être force de proposition, de donner des pistes de réflexion Nous l'avions proposé, rappelle le colonel Bruno Manin, commandant de l'Oclaesp. C'est une piste qui n'a pas lieu d'être en France pour l'instant. On va attendre, observer ce qui aura lieu en Allemagne et on s'adaptera. »

Lire l'article en entier



Cette page a été mise en ligne le 14/11/2014