Actualité du dopage



«Lance Armstrong se dopait déjà en 1992»

04/03/2014 - sudinfo.be - avec Belga


Lance Armstrong se dopait dès le début de sa carrière professionnelle. Telle est l'affirmation de l'auteure américaine Juliet Macur dans son livre « Cycle of Lies : The Fall of Lance Armstrong » qui paraît mardi, rapporte Het Laatste Nieuws

La journaliste du New York Times se base sur les témoignages de John Neal et John Hendershot, deux anciens soigneurs d'Armstrong.

Armstrong s'est déjà dopé lors des JO de Barcelone en 1992. Il avait alors 20 ans. Tim Peddie, un équipier d'Armstrong, l'avait vu dans sa chambre d'hôtel avec un baxter.

Armstrong a ensuite rejoint l'équipe Motorola en 1993. A sa demande, John Hendershot est aussi arrivé. Il avait la réputation d'être un soigneur-dopeur, précise HLN. Il habitait en Belgique et se fournissait en produits dopants chez un pharmacien de Hulste, un village près de Harelbeke. Hendershot a acheté de l'EPO, des hormones de croissance, des amphétamines, des anticoagulants, de la cortisone, des antidouleurs et de la testostérone. Il se faisait ainsi un cocktail qu'il utilisait lui-même avant de le donner aux coureurs.

Selon Hendershot, lui et ses coureurs marchaient « sur la mince ligne entre mourir sur son vélo et gagner. »

« En 1993, Armstrong utilisait toutes les substances », a ajouté Henderson. Armstrong n'y voyait aucun problème.

En novembre 2013, Armstrong avait déclaré dans une interview à cyclingnews qu'il était propre en 1993 lors de ses débuts professionnels. (...)

Lire l'article en entier



Cette page a été mise en ligne le 28/03/2014