Actualité du dopage



La réponse de l'UCI aux accusations concernant la récente AUT de Christopher Froome

15/06/2014 - UCI - Communiqué de presse

L'AUT de Christopher Froome pour une utilisation orale de glucocorticoïdes a été accordée le 29 avril 2014 sur la base des antécédents médicaux détaillés du coureur et en conformité avec les règlements de l'UCI et les directives relatives de l'AMA. L'AUT a été accordée pour une période limitée, selon la procédure habituelle.

La procédure a été entièrement transparente puisque c'est la politique de l'UCI d'enregistrer systématiquement toutes les AUT sur ADAMS. L'AMA a donc été tenue informée tout au long de la procédure.

L'UCI souhaite souligner que, selon les règles applicables - en phase avec le Code de l'AMA et le Standard international pour l'autorisation d'usage à des fins thérapeutiques - tout coureur présentant les mêmes symptômes que Christopher Froome aurait reçu une AUT similaire.

L'UCI tient à exprimer sa profonde déception quant aux spéculations qui ont été faites suggérant que son président pourrait avoir une quelconque influence sur l'octroi des AUT. Le Président de l'UCI et de l'administration de l'UCI n'ont absolument aucune participation dans le processus décisionnel sur les AUT. Insinuer que l'emploi du fils de Brian Cookson par le Team Sky pourrait avoir un lien avec la décision d'accorder l'AUT est une allégation sans fondement qui sera traité avec le plus grand des sérieux.

Lire l'article original

Aller plus loin

Article suivant : 17/06/2014 - Pas d'affaire Froome
Article précédent : 14/06/2014 - Froome "dopé" par l'UCI


Le post-scriptum de cyclisme-dopage.com

Ce communiqué élude un certain nombre de points soulevés ces dernières heures et que nous avons récapitulés ici.


Cette page a été mise en ligne le 15/06/2014