Dossier dopage



Bordry quitte l'AFLD !

24/09/2010 - L'Equipe - Damien Ressiot

Extraits

INFORMATION L'EQUIPE: Nommé à la présidence de l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) le 1er octobre 2006, Pierre Bordry, Conseiller d'Etat, quittera ses fonctions au début du mois d'octobre. Il a présenté sa démission il y a quelques jours au vice-président du Conseil d'Etat, Jacques Sauvé, lequel nommera prochainement son successeur.

Après quatre ans passés à la tête de l'AFLD, Pierre Bordry, dont le mandat arrivait à expiration le 1er juillet 2011, avouait récemment être lassé par les sempiternelles négociations budgétaires houleuses qu'il menait auprès du Ministère de la Santé et du Secrétariat des sports, destinées à assurer à l'Agence une puissance de feu compatible avec le respect de la loi du 5 avril 2006 (relative à la lutte antidopage). L'homme se retire donc après avoir installé l'AFLD à la suite de l'ex-CPLD (Conseil de prévoyance et de lutte contre le dopage).

(...)

Pierre Bordry, 71 ans, (...) entretenait depuis plusieurs mois également des relations exécrables avec l'Union cycliste internationale (UCI), laquelle avait décidé de ne pas collaborer avec l'AFLD lors du dernier Tour de France.(...)

Soucieux de ne pas laisser à son successeur une situation financière délicate, Bordry a donc préféré se retirer, alors qu'il militait pour une modernisation - coûteuse - du laboratoire de Châtenay-Malabry, et pour le maintien d'un seuil de quelque 9000 contrôles par an. Déstabilisés par ces soubresauts, certains membres du collège des sages de l'AFLD seraient relativement inquiets au sujet de l'avenir de leur mission. François Fillon, Premier Ministre, a été averti de cette démission, ainsi que Roselyne Bachelot, Ministre de la Santé et des sports.

Lire l'article en entier



Cette page a été mise en ligne le 26/09/2010