Dossier dopage



Le délai de repos après injection de corticoïdes étendu

11/02/2013 - nouvelobs.com - Julien Prétot, édité par Gregory Blachier (Reuters)


L'Union cycliste internationale (UCI) a annoncé lundi un durcissement de sa politique antidopage avec l'extension à huit jours, contre 48 heures jusqu'à lors, du délai de repos après une injection de corticoïdes à des fins thérapeutiques.

"Tout docteur qui pratique une telle injection doit en informer l'UCI", dit l'instance dirigeante du cyclisme mondial dans un communiqué.

Son président, Pat McQuaid, souligne qu'un coureur ayant reçu ce type de traitement devrait être mis au repos et non s'aligner en compétition.

"Jusqu'à présent, un coureur qui disputait une compétition le week-end pouvait recevoir une injection de glucocorticoïdes et de nouveau s'engager dans une épreuve en milieu de semaine", rappelle-t-il.

"Les glucocorticoïdes sont un médicament utilisé pour traiter des inflammations, donc un ou une athlète qui nécessite un tel traitement ne doit pas courir pendant huit jours. Il ou elle doit se concentrer sur sa santé et sa convalescence."

Les équipes membres du Mouvement pour un cyclisme crédible (MPCC) appliquaient déjà cette règle. (...)

Lire l'article en entier



Cette page a été mise en ligne le 11/02/2013